Inde : Un cyclone cause la disparition de plus de 100 personnes

Le passage du cyclone Tauktae a emporté 55 morts et 90 portés disparus dans un pays ravagé par l’épidémie de la covid-19
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Alors que l’Inde a du mal à se dépêtrer de l’épidémie de la covid-19, un cyclone vient tout ravager et ralentir la vaccination.

Des morts et des disparitions

C’est le 18 mai que le cyclone Tauktae a frappé l’Ouest de l’Inde dans les Etats de Kerala, Goa, Maharashtra et du Gujarat. C’est la tempête la plus violente que connaît l’Inde depuis plusieurs décennies. D’autre part, une embarcation ayant pris le large près de Bombay avec 273 personnes afin de desservir des plateformes pétrolières ont pris la tempête de plein fouet et connaissent à ce jour 65 disparitions. 180 passagers ont pu être sauvés dans des conditions très difficiles à cause de la mer qui s’agitait et une exposition face à la tempête. Parmi les victimes mortelles on compte 55 morts dont un enfant écrasé par l’effondrement d’un mur, une femme âgée de 80 ans tuée par l’écroulement d’un poteau électrique ou encore une adolescente morte par le renversement d’un toit de maison.

L’évacuation des populations 

Selon le département météorologique indien, les bourrasques de vents allaient à 185km/h. Il était donc nécessaire de faire évacuer les populations : au total 200 000 personnes ont été évacuées. C’est dans une atmosphère apocalyptique que plus de 16 000 maisons et 40 000 arbres ont été arrachés de leur sol ; et 2 400 villages ont été privés d’électricité. Les rues et les côtes de Bombay ainsi que les zones environnantes sont méconnaissables.

L’Inde en pleine crise

Alors que la covid-19 ébranle l’Inde, le cyclone Tauktae ne les aide pas à sortir la tête de l’eau. Les hôpitaux sont saturés entre les victimes de l’épidémie et les victimes de la tempête. De plus, le niveau d’oxygène et les médicaments sont en manque avec en surcroît la baisse de moral des aides-soignants à bout de forces. En supplément, certains hôpitaux sont également privés d’électricité et ne peuvent assurer le bon accompagnements des malades.

L’Inde doit désormais affronter la deuxième vague de l’épidémie covid-19 alors qu’ils perdent environ 4 000 personnes par jour à cause du virus.

(Wakil Kohsar / AFP)

Afghanistan : les Etats-Unis décollent, Kaboul et l’Afghanistan plongent

Le 14 avril dernier, Joe Biden affirmait, la mise en action du projet Doha, selon lequel plus aucun soldat américain ne serait en Afghanistan à la date symbolique du 11 septembre. Selon Etats-Unis, ils ont rempli leur mission qui était d’assassiner Oussama Ben Laden, commanditaire des attentats de 2001. Le retrait des troupes n’était pas sans compter la menace d’une résurgence des talibans dans le pays. Maintenant que le gendarme américain s’est retiré, la situation préoccupe la communauté internationale et la prise de Kaboul est alarmante.

Laisser un commentaire

Gérer mes cookies
Des cookies sont utilisés sur ce site Web. Ceux-ci sont nécessaires au fonctionnement du site Web ou nous aident à améliorer le site Web.
Accepter tout les cookies
Enregistrer la sélection
Paramétrer
Paramètres individuels
Ceci est un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essentiel (1)
Les cookies essentiels sont nécessaires pour la fonctionnalité de base du site Web.
Afficher les cookies