Le premier cas mondiale de grippe aviaire chez l’homme

A picture taken, on February 3, 2017, in Crannes-en-Champagne, western France, show a "Geline de Loue" chicken. - The cultivation of GMOs has been banned since 2008 in France but the country continues to import tons of genetically modified soybean to feed its chickens, cows and pigs, animal products that end up on the plate of consumers often misinformed. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Le premier humain frappé par la grippe aviaire H10N3 détecté en Chine.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

C’est ce mardi 1er juin que la commission de nationale chinoise de la santé a annoncé le tout premier cas humain de grippe aviaire H10N3.

Qu’est-ce que la grippe aviaire ?

La grippe aviaire est à l’origine le développement d’un virus en une maladie ; ce virus ne se transmet qu’entre oiseaux principalement. Les oiseaux sauvages ont tendance à être plus résistants face à ce virus que les oiseaux domestiques ou d’élevage. Il existe deux types de virus entraînant la grippe : les virus faiblement pathogènes et les hautement pathogènes pouvant entraîner la mort d’oiseaux d’élevage. La grippe aviaire ne se résume pas à deux virus, en effet, ces virus ont de nombreuses mutations qui peuvent être plus ou moins pathogènes.

La crainte des scientifiques

La crainte des scientifiques est qu’un virus hautement pathogène soit transmis à l’Homme. Néanmoins, il y a peu de chance car ces virus ne se transmettent que très rarement à l’Homme, en effet pour que le virus soit transmis, il faut qu’un oiseau infecté soit en contact avec un homme, sachant que les premiers oiseaux infectés sont les oiseaux sauvages, il y a peu de chance que le virus arrive à contaminer un Homme. On recense seulement quatre cas de cette grippe ayant provoqué ensuite une maladie chez l’homme (H5N1, H7N3, H7N7, et H9N2). En général, lorsqu’un de ces virus touche un humain, il y a moins de 10 morts.

La contamination par le virus H10N3

C’est la première fois qu’un homme est touché par ce virus, l’homme de 41 ans a été hospitalisé pensant qu’il était simplement très fiévreux. Le patient a été pris en charge le 28 avril 2021, il est originaire de la ville de Zhenjiang. C’est seulement 1 mois après que le diagnostic est tombé par les autorités chinoises : l’homme est atteint d’une nouvelle forme de virus de la grippe aviaire.

Les inquiétudes d’une nouvelle pandémie

Les scientifiques assurent que le cas de transmission est extrêmement rare, d’ailleurs ce virus s’est révélé être faiblement pathogène chez les oiseaux, donc il ne devrait pas réveiller une grippe grave et fortement transmissible chez l’Homme. Les autorités de la province de Jiangsu ont testé tous les cas contacts et aucune souche n’a été repérée chez eux.

Alors que la pandémie coronavirus est toujours d’actualité, la crainte d’une nouvelle pandémie fait rage, mais selon les autorités tout est sous contrôle et les scientifiques soutiennent fortement l’idée que la transmission est extrêmement rare chez l’homme pour découler sur une pandémie mondiale.

(Wakil Kohsar / AFP)

Afghanistan : les Etats-Unis décollent, Kaboul et l’Afghanistan plongent

Le 14 avril dernier, Joe Biden affirmait, la mise en action du projet Doha, selon lequel plus aucun soldat américain ne serait en Afghanistan à la date symbolique du 11 septembre. Selon Etats-Unis, ils ont rempli leur mission qui était d’assassiner Oussama Ben Laden, commanditaire des attentats de 2001. Le retrait des troupes n’était pas sans compter la menace d’une résurgence des talibans dans le pays. Maintenant que le gendarme américain s’est retiré, la situation préoccupe la communauté internationale et la prise de Kaboul est alarmante.

Laisser un commentaire

Gérer mes cookies
Des cookies sont utilisés sur ce site Web. Ceux-ci sont nécessaires au fonctionnement du site Web ou nous aident à améliorer le site Web.
Accepter tout les cookies
Enregistrer la sélection
Paramétrer
Paramètres individuels
Ceci est un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essentiel (1)
Les cookies essentiels sont nécessaires pour la fonctionnalité de base du site Web.
Afficher les cookies