Inondation : Allemagne-Belgique le constat est lourd

Depuis le 14 juillet dernier le bilan humain s’aggrave en Allemagne et en Belgique. Et à mesure que l’on observe les dégâts, le bilan économique est colossal.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Bilan humain

On dénombre une trentaine en Belgique et bien plus du double de l’autre côté du Rhin. Jusqu’à présent on a recensé près de 164 décès. Le bilan ne s’arrête pas là, en effet, on compte plusieurs centaines de blessés et de de nombreuses personnes restent portées disparues.

Des paysages rasés

Les ravages du paysage sont également consternants : maisons arrachées, infrastructures effondrées… Toutes les familles victimes sont contraintes de repartir de zéro. Il s’agit d’une véritable « dévastation » comme le qualifie la chancelière allemande.


Un plan d’urgence

Les dégâts économiques sont estimés à plus de 20 milliards d’euros. Cette inondation est la plus importante depuis celle qui avait dévasté le pays en 2002 dont le coût total s’élevait à 20 milliards d’euros. Pour l’heure, le gouvernement allemand votera, les prochains jours, une aide d’urgence de 300 millions d’euros pour venir en aide aux victimes.

Un événement alarmant ?

Même si les inondations sont des catastrophes naturelles, certains climatologues explique l’intensité de celle-ci est due au réchauffement climatique. Ils mettent en garde que d’autres catastrophes de ce genre pourront s’intensifier si rien n’est fait contre le fléau mondial. 

(Wakil Kohsar / AFP)

Afghanistan : les Etats-Unis décollent, Kaboul et l’Afghanistan plongent

Le 14 avril dernier, Joe Biden affirmait, la mise en action du projet Doha, selon lequel plus aucun soldat américain ne serait en Afghanistan à la date symbolique du 11 septembre. Selon Etats-Unis, ils ont rempli leur mission qui était d’assassiner Oussama Ben Laden, commanditaire des attentats de 2001. Le retrait des troupes n’était pas sans compter la menace d’une résurgence des talibans dans le pays. Maintenant que le gendarme américain s’est retiré, la situation préoccupe la communauté internationale et la prise de Kaboul est alarmante.

Laisser un commentaire

Gérer mes cookies
Des cookies sont utilisés sur ce site Web. Ceux-ci sont nécessaires au fonctionnement du site Web ou nous aident à améliorer le site Web.
Accepter tout les cookies
Enregistrer la sélection
Paramétrer
Paramètres individuels
Ceci est un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essentiel (1)
Les cookies essentiels sont nécessaires pour la fonctionnalité de base du site Web.
Afficher les cookies