Espagne : « Le cannibale de Ventas »

Surnommé “le cannibale de ventas” Albert S.G âgé de 26 ans est un jeune Espagnol qui a commis un acte de cannibalisme en tuant sa propre mère et en mangeant par la suite des morceaux de son corps.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Quels sont les faits ?

Les faits se sont déroulés au début de l’année 2019. Albert S.G ayant des antécédents de drogue, vivant sous le même toit que sa génitrice. Lors d’une dispute qui s’est terminée en bain de sang, le jeune homme à commis l’irréparable en étranglant sa mère jusqu’à ce qu’elle perde souffle et là l’impensable se produit : Albert à entraîné le corps de sa mère dans sa chambre puis par la suite est t’aller chercher des couteaux de cuisine afin de découper le corps de sa mère en plusieurs morceaux pour le dissimuler et effacer toutes les traces des faits.

À plusieurs reprises à certains moments, le jeune homme s’est nourri des restes du cadavre de sa mère qu’il avait soigneusement stocké dans des récipients puis mit au congélateur comme si de rien n’était.

Le mot d’alerte à été donné !

Commençant à se poser des questions sur la disparition de la femme de 69 ans, une amie très proche à elle à donnée le mot d’alerte aux forces de l’ordre. Arrivé au domicile de la femme, les forces de l’ordre ont questionné Albert qui a affirmé que sa mère se trouvait dans la maison avec lui.

Après s’être fait arrêter Albert à déclaré qu’il avait aussi donné des morceaux du corps de sa mère à leur chien de compagnie pour vraiment dissimuler le corps.

Scandalisé par les faits, qui se sont produit, la justice espagnole à jugé que le jeune homme été bel et bien possession de toutes ses facultés mentales lors du massacre. Ils l’ont donc jugé et il a écopé d’une peine de 15 ans et 3 mois et a été chargé de verser une indemnité à son frère aîné de 60.000 euros.

(Wakil Kohsar / AFP)

Afghanistan : les Etats-Unis décollent, Kaboul et l’Afghanistan plongent

Le 14 avril dernier, Joe Biden affirmait, la mise en action du projet Doha, selon lequel plus aucun soldat américain ne serait en Afghanistan à la date symbolique du 11 septembre. Selon Etats-Unis, ils ont rempli leur mission qui était d’assassiner Oussama Ben Laden, commanditaire des attentats de 2001. Le retrait des troupes n’était pas sans compter la menace d’une résurgence des talibans dans le pays. Maintenant que le gendarme américain s’est retiré, la situation préoccupe la communauté internationale et la prise de Kaboul est alarmante.

Laisser un commentaire

Gérer mes cookies
Des cookies sont utilisés sur ce site Web. Ceux-ci sont nécessaires au fonctionnement du site Web ou nous aident à améliorer le site Web.
Accepter tout les cookies
Enregistrer la sélection
Paramétrer
Paramètres individuels
Ceci est un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essentiel (1)
Les cookies essentiels sont nécessaires pour la fonctionnalité de base du site Web.
Afficher les cookies