Déconfinement : Les réservations incessantes en terrasse

Les réservations en terrasse pour le 19 mai sont déjà abondantes. Restaurateurs et clients sont plus qu'impatients de retrouver le goût de la vie d'avant.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’annonce de la réouverture des terrasses et du décalage du couvre-feu à 21 heures ne semble épargner l’agitation de personne.
Selon Sébastien âgé de 42 ans, qu’il pleuve ou qu’il neige il y sera, ceux sont ses mots. On peut dire qu’il attendait ce moment avec impatience car il a réservé sa table depuis le week-end dernier au P’tit Bouchon, un bar-restaurant situé à Châteauroux. Les raisons ne semble pas manquées au Français qui réservent déjà leur place pour la réouverture. Ils ont longtemps été privés de liberté et aimeraient « rattraper le temps perdu ».
Le 29 avril dernier, le président de la République annonce les dates du déconfinement et la plate-forme de réservation de restaurants en ligne, The Fork, voit la consultation de son site internet croître de 80%.Pas de temps à perdre, dès le lendemain, il y avait un nombre fou de réservations, elles ont été multipliées par dix.

Il est difficile de trouver une place en terrasse

Âgé de 26 ans et consultant en stratégie immobilière, Théo a également anticipé et réservé une table de cinq avec ses amis dans son restaurant préféré sur Paris. Il s’y est pris tôt, du moins lorsque l’établissement a annoncé sa réouverture le 19 mai. Selon lui, c’est grâce à ses amis qu’il a compris qu’il fallait s’y prendre à l’avance pour pouvoir trouver une table. « J’ai entendu tous mes amis parler de leurs réservations et j’ai compris qu’il fallait s’y prendre tôt si on voulait être sûrs de trouver une table  » dit-il.

« La patience est un chemin d’or » ne semble pas concerner les clients et restaurateurs

Plusieurs inquiétudes se font entendre comme : la peur d’un quatrième confinement d’où l’excitation de tous. Pour d’autres , il s’agit du « lancement » de la nouvelle année, il faudrait donc marquer le coup car c’est la fin , du moins on l’espère tous, d’une mauvaise période. En effet, voir du monde dehors peut être considéré comme une thérapie pour certaines personnes, c’est le cas de Théo. Retrouver des gens dehors et rien que le fait de noter le rendez-vous sur son agenda est psychologique. “Même s’il pleut, j’irai, ce n’est pas ça qui va m’arrêter”, poursuit le jeune homme.
En outre, il n’y a pas que les clients qui font ressentir leur joie, les restaurateurs en font de même. Chez certains patrons de restaurants, de bistrots et de bars , la météo n’est qu’un détail. Selon Julien du restaurant P’tit Bouchon, « La pluie ne me fait pas peur, je sais que les clients seront là« . Même si la jauge de 50% est imposée, les mesures de distanciation sont présentes et qu’il ne fera pas un grand chiffre d’affaires, il n’en tient pas compte car ce qui compte pour lui, c’est de retrouver les clients et « renouer avec la vie d’avant ».
On a tous hâte de ce grand moment.

9 juin : un retour à la vie normale

La prochaine phase du déconfinement arrive à grand pas. Ce mercredi 9 juin sonne le décalage du couvre-feu à 23 heures, les bars et restaurant quant à eux pourront réouvrir leurs salles intérieurs.

Laisser un commentaire

Gérer mes cookies
Des cookies sont utilisés sur ce site Web. Ceux-ci sont nécessaires au fonctionnement du site Web ou nous aident à améliorer le site Web.
Accepter tout les cookies
Enregistrer la sélection
Paramétrer
Paramètres individuels
Ceci est un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essentiel (1)
Les cookies essentiels sont nécessaires pour la fonctionnalité de base du site Web.
Afficher les cookies