Coronavirus : Vaccin CureVac

Ce nouveau vaccin visant à lutter contre l’épidémie covid-19 pourrait bientôt être disponible sur le marché. Ce vaccin allemand sorti du laboratoire CureVac est en phase de test mais serait commercialisé dans les mois à venir.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La différence de ce nouveau vaccin

Ce vaccin est à ARN messager, le développement de ce fonctionnement ARNm se fait depuis plus de 20 ans dans le laboratoire CureVac allemand et en est même la spécialité. Cette méthode est donc testée depuis de nombreuses années mais son utilisation dans un vaccin est une première. En effet, les vaccins les plus répandus, Pfizer et Moderna n’utilisent pas d’ARNm.

Le vaccin allemand fonctionnera de la manière suivante : le principe est de copier en partie l’ADN du virus, cela découlera sur la formation d’une protéine permettant au virus d’entrer dans l’organisme mais de manière inactive. L’organisme se défendra donc à l’aide de ses anticorps pour apprendre à lutter contre le coronavirus. Le vaccin permet donc qu’en cas d’attaque réelle du virus, le corps sache déjà se défendre. Le vaccin est en quelque sorte une simulation du virus sans virus actif.

Comme les autres vaccins, celui de CureVac est administré en deux doses avec 28 jours d’intervalles entre chaque dose. Le vaccin peut être conservé 3 mois à 5°C et 24h sous une température ambiante.

Une efficacité assurée ?

Les essais cliniques en sont à leur troisième phase, le laboratoire n’a donc pour le moment communiqué aucune information sur le taux d’efficacité du vaccin.  Néanmoins, selon le gérant du laboratoire, les premiers essais de novembre sont très encourageants pour la suite. Le laboratoire a prévu de tester le vaccin sur 30 000 volontaires avant fin 2020. La question que l’on se pose à l’heure actuelle est son efficacité sur les nouveaux variants. C’est le 5 février dernier que le laboratoire a déclaré avoir passer un accord avec le gouvernement britannique pour développer un vaccin efficace contre tous types de variants. Le but de ce vaccin est de s’adapter le plus rapidement possible à tous les variants.

(Wakil Kohsar / AFP)

Afghanistan : les Etats-Unis décollent, Kaboul et l’Afghanistan plongent

Le 14 avril dernier, Joe Biden affirmait, la mise en action du projet Doha, selon lequel plus aucun soldat américain ne serait en Afghanistan à la date symbolique du 11 septembre. Selon Etats-Unis, ils ont rempli leur mission qui était d’assassiner Oussama Ben Laden, commanditaire des attentats de 2001. Le retrait des troupes n’était pas sans compter la menace d’une résurgence des talibans dans le pays. Maintenant que le gendarme américain s’est retiré, la situation préoccupe la communauté internationale et la prise de Kaboul est alarmante.

Laisser un commentaire

Gérer mes cookies
Des cookies sont utilisés sur ce site Web. Ceux-ci sont nécessaires au fonctionnement du site Web ou nous aident à améliorer le site Web.
Accepter tout les cookies
Enregistrer la sélection
Paramétrer
Paramètres individuels
Ceci est un aperçu de tous les cookies utilisés sur le site Web. Vous avez la possibilité de définir des paramètres de cookies individuels. Donnez votre consentement à des cookies individuels ou à des groupes entiers. Les cookies essentiels ne peuvent pas être désactivés.
Sauvegarder
Annuler
Essentiel (1)
Les cookies essentiels sont nécessaires pour la fonctionnalité de base du site Web.
Afficher les cookies