Coronavirus : Des chats contaminés ?

Une récente étude scientifique tend à confirmer que la transmission du Coronavirus de l'Homme à l'animal serait, en fait, possible.

Les chats porteurs du virus?

Alors que la pandémie du Covid-19 lié au virus SRAS-CoV-2 est toujours d’actualité, une étude à démontré que certains animaux comme les chiens mais plus précisément les chats peuvent être porteurs du virus, se le transmettre entre eux mais également le transmettre à leurs maîtres. Bien que la transmission du virus de l’homme à l’animal en particulier soit rare, la question reste tout de même possible, de plus qu’il y a de plus en plus de variants du virus souche SRAS-CoV-2 qui se développent et qui s’avèrent être de plus en plus puissance comme le dernier variant Delta qui est la cause de 40 à 60 % des contaminations à ce jour.


Comment la Covid-19 se transmet chez les chats ?

D’après les études fournies par l’école nationale vétérinaire d’Alfort, le coronavirus se transmet chez les chats via leurs selles ou aussi par le fait d’utiliser les mêmes litières ou autres accessoires où il y a eu contact entre l’objet et leur salive.

Mais selon certaines études il s’avère que ces derniers ne présenteraient pas de symptôme visible, bien qu’il y ait eu des cas exceptionnels qui ont présenté des signes d’amaigrissement, de vomissement et de déshydratation .

Faudrait-il limiter les contacts avec les chats ?

Jusqu’à maintenant les études ont démontré que les chats peuvent être porteurs du virus mais que cela n’était pas une raison pour totalement les éviter mais toutefois il est très important que les propriétaires d’animaux domestiques soient mis au courant des risques afin de prendre des précautions à l’encontre de leurs animaux et d’eux même.

Et il est aussi vivement conseiller aux personnes atteint du coronavirus de limiter leurs contacts avec leurs chats, de porter un masque et de toujours se laver les mains avant et après les avoir caressés. Maintenant la question qui se pose est : est-ce que nous devons prendre des précautions plus durcies à l’encontre de nos animaux domestiques face à ces variants qui deviennent de plus en plus viraux.